Les cosmétiques bio envahissent le marché de la beauté. Regard sur les atouts qui font leur succès.

Voici les 5 principaux atouts des cosmétiques bio :

1. Meilleurs pour la santé

« Exempts de chimie lourde, de pesticides, de fertilisants chimiques, de plomb…, les soins bio sont moins toxiques pour notre corps », assure Luc Jugla, P-DG de Cosnessens, société qui en formule et en développe pour la plupart des marques du secteur. « On a recensé jusqu’à dix-sept insecticides ou fertilisants différents dans une pomme non bio». Il y a un énorme déficit de connaissances par rapport à de nombreuses substances chimiques ». « Une accumulation de nitrates et de métaux diminue la concentration en vitamine C dans le corps et endommage les protéines des cellules, d’où un ralentissement du métabolisme cellulaire », surenchérit Joëlle Guesnet, directrice scientifique d’YSL Beauté.

2. Mieux assimilés par la peau

Les produits de beauté bio présentent plus d’affinités avec les constituants naturels de l’épiderme. Ils offrent une meilleure assimilation, étant donné la parenté biologique qui existe entre l’épiderme et les plantes. On le sent bien quand on les applique, ils pénètrent vraiment. « Le corps a des récepteurs pour reconnaître un ingrédient naturel, explique Caroline Wachsmuth, fondatrice de la marque bio Doux me. Il l’accepte spontanément, sans se poser de questions. Le bio obéit un peu au même principe que l’homéopathie. Quand on a une grippe, si on la soigne par homéopathie plutôt qu’avec des antibiotiques, elle sera peut-être plus longue à guérir, mais le système immunitaire sera renforcé. »

3. Moins agressifs

Surtout les produits destinés à nettoyer la peau, « formulés avec des tensioactifs(3) doux, qui proviennent d’huiles végétales, de sucres issus de l’olive ou du maïs…, affirme Luc Jugla. C’est la raison pour laquelle ils moussent moins que les produits de toilette classiques, formulés à base de dérivés pétrochimiques. Mais un produit n’a pas besoin de mousser pour bien nettoyer. La mousse, c’est de la chimie pure : elle ne nettoie pas, elle décape ! Le sodium laureth sulfate, le plus utilisé des tensioactifs moussants, est présent dans 99 % des shampoings et gels douche du marché. Cette substance éthoxylée (obtenue à partir d’un gaz de combat), peu chère, est irritante pour la peau car détergente. En outre, sa dégradation dans l’environnement est faible. »

4. Plus nutritifs

« Les ingrédients bio renferment davantage de nutriments fondamentaux pour la peau, certifie Joëlle Guesnet. Des vitamines, des antioxydants, des oligoéléments, des acides aminés et des acides gras qui déterminent la qualité de nos protéines et de nos lipides et soutiennent les fonctions vitales de la peau, l’hydratation et la protection. Cultivés sans pesticides, les ingrédients bio développent leurs moyens de défense et d’adaptation, leur énergie naturelle est donc supérieure. »

5. Ils vont à l’essentiel

Les produits bio n’apportent à la peau que ce dont elle a besoin : des substances dont elle pourra profiter et qu’elle saura métaboliser. Ce qui n’est pas le cas de certaines substances chimiques que la peau ne sait pas éliminer et qui peuvent être stockées dans les tissus.

SOURCE : http://www.quelle-sante.com/cosmetiques-bio/cosmetiques-bio-en-quoi-sont-ils-preferables-aux-cosmetiques-chimiques